68 HABUHIAH Poissons Anges


68 HABUHIAH Poissons 5°à 10°, Anges,

POISSONS

Régence mensuelle : 25 au 29 Février, Horaire : 22h20 à 22h40, Tarot : Cavalier des Coupes, Colonne équilibre, Saison Hiver.

Signification positive :

Guérison rapide. Victoire sur les tendances vicieuses. Tu seras dignifié, exalté, loué.

Deviens Propriétaire à la Campagne. Exerce ta Créativité.

Tu es entrain d’entrer dans l’ordre universel après une période de difficultés.

Tu es en train de vivre l’histoire du fils prodigue. Pars vivre à la campagne.

HABUHIAH, Génie N°68, est le quatrième du Chœur de Anges et il s’occupe dans YESOD-LUNE

YESOD LUNE

des questions en rapport avec GUEBURAH-MARS.

GUEBURAH MARS

Energie Demeure Philosophale : GUERISON.

Être à sa place donné par BINAH selon son Evolution Spirituelle.

Le Don nous que nous offre HABUHIAH est celui d’insuffler en nous les principes qui nous permettront de conserver la bonne santé.

L’agressivité de Mars, s’allie, avec la permissivité de Jupiter et les désirs sans règles ni Lois veulent s’installer dans notre nature intérieure pour rendre propice la satisfaction des Désirs malhonnêtes.

La fonction de HABUHIAH est d’intégrer nos expériences à vivre, pour placer en nous, la capacité de réglementer nos désirs, de les ordonner, de les ajuster à la dynamique cosmique.

Car la récupération de la santé dépend de cela : du réajustement aux normes divines, de notre parfaite intégration aux fonctions de la machine cosmique.

En étudiant les machines modernes, parquées dans nos ateliers, nous verrons que certaines pièces sont fondamentales et d’autre ne le sont pas.

Il y’a des pièces qui, si elles n’exercent pas leurs fonctions de façon correcte, tout le reste et mis en échec, et d’autres, complémentaires qui, même si elles marchent moins bien, tout peut continuer car ce sont des pièces d’accompagnements, pour orner la machine parfois, mais un peu en marge du fonctionnement.

Par conséquent, concernant la maintenance des machines, certaines pièces sont plus exigeantes que d’autres donc, les ouvriers de la maintenance savent très bien quelles pièces ils doivent soigner plus spécialement.

J’indique cet exemple, pour dire qu’en ce qui concerne la santé, les règles ne sont pas non plus égales pour tous :

Des crapules authentique, noceurs, Fêtards permanents, vivent dans un parfait état de santé, tandis que des personnes vertueuses sont malades constamment.

Les vertueux, se demandent quelles sont les raisons qui les maintiennent en mauvaise santé et les scélérats sont toujours en pleine forme ?

La réponse est que ces scélérats sont des pièces fondamentales, voilà !

Il arrive assez souvent que certaines personnes s’élèvent de façon soudaine au-dessus de leur niveau ordinaire, et choisissent le chemin de la spiritualité, deviennent des lumières pour les autres, mais cependant elles sont réticentes à abandonner les privilèges de leurs vies d’avant la conversion :

Et elles se sont placées dans l’engrenage cosmique comme des pièces fondamentales, mais leur comportement est toujours celui des pièces de deuxième ordre.

Ce déphasage entre ce qu’elles souhaitent être et ce qu’elles sont, produit des altérations dans leur état de santé et HABUHIAH se charge de leur faire comprendre.

Ou bien elles seront des pièces quelconques et recevront le traitement réservé à ces pièces, ou bien elles occuperont des points essentiels de la mécanique et devront se soumettre au traitement spécial.

Le faite d’être le Docteur Jekyll quand il fait jour, et Monsieur Hyde quand il fait nuit entraîne toujours des conséquences funestes pour la santé.

Lorsque l’on effectue l’ascension de la Sainte Montagne de la Connaissance, des nouvelles mélodies jaillissent, progressivement, des nouveaux rythmes, des nouveaux messages qui apportent des nouvelles formes de vie, des nouvelles idées, des sentiments nouveaux.

La texture de cette ascension spirituelle peut être comparée à un disque microsillon, où chaque microsillon exprime une partie de la mélodie, et nous ne pouvons pas entendre la musique des derniers sillons, en même temps que celle des premiers.

Si le musicien qu’il y’a en nous joue deux mélodies en même temps, l’un est d’inspiration élevée et l’autre sensuelle avec beaucoup de rock et de batterie, le bruit de cette deuxième et étouffera la première, et notre organisme ne résistera pas à une telle concert.

On ne peut pas marcher à cloche-pied avec un pied sur la montagne et l’autre dans la vallée, car dans ce cas de très grandes difficultés vont se faire jours.

HABUHIAH nous parle de toutes ces choses-là.

Il rétablit notre santé, non pas en nous disant les cacher ou les pilules que nous devons prendre, mais en nous indiquant le ton dans lequel nous devons vivre pour être en ordre avec l’univers :

Le secret de la bonne santé et la, et tout le reste ne sont que cautère sur une jambe de bois, de replâtrage qui tiendront plus ou moins, mais qui finalement ne serviront pas à grand-chose, et tout restera tel qu’il était.

Vivre intégré au poste qui ne correspond, signifie recevoir les services de maintenance qui correspondent à notre condition et à nos tâches, de la part des ouvriers cosmiques.

Tandis que si nous sommes en dehors du lieu qui nous correspond, où dans 2 endroits en même temps, les services de réparation que nous recevrons ne seront pas appropriés.

Mais HABUHIAH fais beaucoup plus que de renseigner sur les principes de la conservation de la santé et de la guérison.

Ce génie soutien, supporte, la totalité de notre existence, lorsque nous avons violé les règles du bien vivre, et ainsi on a pu constater que des personne qui d’après les données de la médecine devraient être morte, elles sont vivantes, dans l’attente d’une réaction salutaire.

Les influencés par HABUHIAH conserveront leur santé contre vents et marées, pour ainsi dire.

Recherchons donc la santé durant les régences de ce génie, sans en attendre des miracles gratuits, mais la communication du savoir qui nous permettra de vivre en harmonie avec l’univers, selon la place que nous souhaitons y occuper.

Donc maintenant nous savons que ce Génie conserve notre santé et guérit nos maladies.

Il domine aussi sur l’agriculture et la fécondité. La personne qui est née sous cette influence aimera la campagne, la chasse, les jardins et tout ce qui se rapporte à l’agriculture.

La chasse que l’homme de HABUHIAH affectionnes être celle des animaux intérieurs, nom que l’on donne, dans le jargon ésotérique, aux entités qui travaillent dans l’Abîme et qui sont celles qui avec leurs impulsions, nous portent à construire le monde à l’envers et nous écarte de la place que nous devrions occuper, nous transformant en une anomalie et, par conséquent, nous poussant vers la maladie et vers la mort prématurée.

Lorsque cette chasse intérieure ne s’effectue pas bien, apparaît la figure du chasseur qui chasse à l’extérieur les animaux qui n’a pas chassé à l’intérieur, et toute une dynamique est mise en place, par laquelle le Moi-Eternel attire l’attention sur le besoin de chasser à l’intérieur et non pas au dehors.

L’amour de la nature est un état inhérent à celui qui vit une vie naturelle, à celui qui conquiert le niveau de Lys dans la vallée et qui est installé dans l’ordre, à l’endroit juste qui lui correspond selon son niveau d’évolution.

Les villes, Les Babylone modernes, représentent ce qui a cessé de fonctionner de façon naturelle, sans aucun remède possible.

La ville extérieur est en analogie avec la citadelle animique de chacun, avec son quartier chaud, ses quartiers riches et ses bas quartiers, avec aussi la saleté, la misère, la pollution.

Après avoir été des citoyens de cette ville, un beau jour nous ressentons le besoin de nous enfuir la campagne, qui représente un espace libre où pouvoir bâtir une nouvelle culture, une nouvelle civilisation.

L’amour pour ce qui est naturel, pour les espaces libres, que HABUHIAH place chez ses protégés, induit ceux-ci à peupler des espaces libres, à semer des idées dans les espaces ouverts, des sentiments, des concepts, en accord avec les paramètres universels.

HABUHIAH se charge de rendre notre nature féconde à cette culture divine, et de faire en sorte que ses graines soient répandues sur la terre entière, en donnant des espaces libre pour développer nos plantations.

Tout dépend de leurs importances, car si pour récolter une laitue, il faut attendre un mois lunaire, pour qu’un Cèdre du Liban nous protège de son ombre il faut attendre plusieurs années.

Si les protégés d’HABUHIAH Plante des cultures qui doivent leur survivre, il devra travailler très très longtemps sans perdre patience.

Celui qui sera incapable de mettre la main à la pâte, ne sera pas plus qu’un simple amateur de paysage, un promeneur du dimanche, avec son petit jardin symbolique, mais en aucun cas réel

Le Démon CLERAKA Commande la stérilité, il cause la famine et la peste. Il influence sur les insectes qui nuisent production de la Terre, dit le programme.

CLERAKA nous manipule pour vivre une double vie, être dans deux lieux en même temps, nous ne sommes possesseurs ni de l’un ni de l’autre et nous sommes donc privé d’espace pour développer notre culture.

Étrangers, parias, exilés, où que nous nous trouvions, nous serons exclus de la distribution de nourritures cosmiques et nous resterons avec les mêmes idées et avec les mêmes sentiments, qui finiront par pourrir dans notre intérieur.

Cela peut causer toute sorte d’épidémies et d’infection.

Les plaies d’Egypte nous tomberons sur la tête jusqu’au moment où nous aurons nous aurons pu rétablir la légalité en nous, et ainsi rentrer dans notre patrie pour occuper la place de BINAH nous a accordée à la naissance pour développer nos pouvoirs créateurs.

Signification négative :

Nature stérile. Ses récoltes seront dévorés par les insectes.

Prédisposition pour des maladies infectieuses.

Vecteur de toutes sortes de maladies contagieuses.

Souffrir de la faim. Ne pas être à sa place, difficultés.

Épreuve à surmonter :

Tendance homme se glorifier, de façon tellement exagéré, par rapport à sa valeur réelle, que l’entourage nous regardera avec étonnement, comme s’il s’agissait d’un cas de folie, de déséquilibre.

CLERAKA instille aux femmes une énergie très intense, (Elles n’auront pas froid aux yeux), en revanche ce Démon pousse les hommes à se soumettre à la domination de femme énergique et entreprenante.

L’épreuve sera vaincu par la prise de conscience. Utile de réciter :

Psaume 106, verset 1 :
« Louez l’Eternel ! Rendez hommage à l’Eternel ! car c’est grâce dure à jamais. »

INVOCATION :

Ce que l’on peut obtenir de HABUHIAH :

Des vertus pour guérir les maladies.

Conserver la bonne santé. Récolte abondante (Au sens propre et au sens figuré).

Fécondité pour tous qui ne peuvent pas avoir d’enfants.

« HABUHIAH, fais que ma foi soit féconde.

Fais que Ta lumière, Accumulée dans mon intérieur, soit si intense,

qu’avec elle je puisse rétablir la santé chez les malades.

Et que les tentations que la vie me présente,

serve mon raffermissement dans la foi

et m’aide à acquérir une plus haute conscience.

Seigneur HABUHIAH, Donne-moi la force d’oser, donne-moi le courage pour faire

face au danger, donne-moi ta lumière pour vaincre mon obscurité.

Conduis-moi avec main forte aux domaines de la Vérité de la Transcendance.

Et fais-moi citoyen de Ton Monde où déjà le doute n’existe plus.

Permets, O Seigneur HABUHIAH, que je sois pour les autres

et pour moi une fontaine de santé et de joie. »

« HABUHIAH Exhorte :

La Vérité ne peut pas se manifester dans un organisme malade.

Dieu m’a réservé cet Espace, pour que j’apporte la santé et la plénitude au corps.

En moi, Pèlerin, tu apprendras les valeurs de l’intériorisation.

Une vertu, pour qu’elle existe, doit être une accumulation de forces, emmagasinées

dans ton fond humain, pendant des années, des décades.

Tu ne pourras pas être un Bien pour les autres, si auparavant tu ne deviens pas un

Bien pour toi même, ne prétends pas guérir les autres si tu es malade.

Mais si tu as su condenser la vertu qui se dégage de toi,

alors tout sera fécond autour de toi, et ta vie sera un jardin,

dans lequel poussent et exhalent les fleurs les plus belles.

En Moi tu trouveras les matériaux pour édifier sur jardin

dans lequel il fera bon vivre.

Faire en sorte que la vie de ton prochain soit belle, voici ta mission.

Mais auparavant, cette beauté doit fleurir dans ton for intérieur,

et tu dois t’aimer toi-même,

avant de pouvoir projeter ton amour au monde, aux hommes et à l’Eternel. »

HABUHIAH

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :