7 ACHAIAH Séraphin Taureau


7 ACHAIAH Taureau Séraphin 0° à 5°

7 ACHAIAH

TAUREAU

Régence Mensuelle : 21 au 25 Avril ; Horaire : 2h à 2h20 ; Tarot : 3 des Bâtons ; Colonne : Equilibre ; Saison : Printemps

Signification positive :

la personne objet de la consultation ou étude est très patiente et ne réagira pas négativement aux questions qu’on lui posera : elle endurera et supportera.

Elle découvrira les secrets qu’on prétend lui occulter. 

Elle recherchera et trouvera la Vérité.  Ses droits, son état, seront rétablis.

Il sera un diffuseur né de tout ce qu’il sait ; il ne gardera par devers lui, aucun secret. 

C’est la personne idéale pour effectuer des travaux difficiles ;

elle aime la difficulté et sera à même de résoudre des problèmes difficiles.

Merci pour vos mentions « j’aime ». Je suis ravie que mes articles vous plaisent !

ACHAIAH est dans KETHER

KETHER CHIRON

le représentant de la Séphirah de NETZAH / VENUS

NETZAH VENUS

dans notre nature interne et il place dans notre Demeure Philosophale N° 7 cette substance nommée PATIENCE, qui est celle qui nous conduit à la découverte des secrets de la Nature.

En étudiant la dynamique de ce Génie, nous étudierons donc la fonction de la Patience dans le processus de fondation de l’univers.

La Patience n’est pas seulement une vertu qui conduit à la passivité, la résignation face à l’adversité, mais elle produit surtout une force active et éminemment créatrice qui nous qui nous présente de façon différente les problèmes que nous avons à résoudre, ce qui nous apporte des nouvelles solutions possibles.

Pour parler de la Patience de ACHAIAH nous ouvrirons pour l’Etudiant le Livre de Job, véritable traité de Patience, et nous verrons comment JOB, à partir d’un état de révolte contre ce qui lui arrivait, recherche les causes, les raisons, qui l’ont conduit là où il est.

C’est un livre dialogué, avec 3 amis, qui font leur apparition pour aider JOB à découvrir la vérité. Ces 3 amis internes sont ceux que la Patience suscite en nous, et notre dialogue avec eux nous conduira à la découverte de la Vérité.

La Patience, dans l’histoire de JOB, c’est le fil qui nous conduira à une façon juste de voir les choses, en même temps qu’à la découverte des secrets de la Nature.

Si nous prenons place en face d’un arbuste et nous observons sa croissance, des idées se forment en nous qui donnent un sens à ce que nous observons et qui nous le font comprendre.

La Patience est, donc, une science, une vertu formée par l’énergie bienveillante d’ACHAIAH qui instille constamment des informations sur les secrets de la Nature ; Cette énergie agit seulement lorsque notre attitude est d’attendre quelque chose : attente d’un train d’un avion, attente d’une prompte récupération de la santé, du bonheur, de l’apaisement, attente d’une remise en route positive de notre destin pour pouvoir nous lancer vers un objectif.

Avec cette énergie de la Patience dans notre Demeure Philosophale nous pourront tirer profit des « lapsus », des passages à vide de l’existence, des états intermédiaires entre deux torrents d’activités, pour découvrir les secrets de la Nature., au lieu d’essuyer les échecs existentiels sans que notre mentalité puisse faire jaillir la lumière des solutions.

ACHAIAH nous pousse à la propagation de ce que nous savons, à des niveaux industriels. Ce besoin intérieur a fait inventer l’imprimerie.

Je n’ai pas d’aspect spécial sur mon thème natal avec ACHAIAH ; mais je me rend compte que son influence oriente ma vie depuis longtemps, car en effet, l’imprimerie est le métier que j’ai appris en apprentissage à 18 ans ; la Lune ce Vendredi 3 aout 2018 transite sur la régence d’ACHAIAH qui me stimule pour que ces informations ne restent pas dans un livre, sur une étagère, mais à la portée de tous, grâce à cette merveilleuse invention de large diffusion qu’est INTERNET.

Car en effet la propagation de cette connaissance du Tarot Cabalistique est devenue un besoin impératif face à la manipulation machiavélique d’entités qui se réfugient derrière le secret parce que se sont des lâches incapables de subvenir à leurs propres besoins et qui  pensent garder le pouvoir en maintenant l’inertie.

Pour moi se sont des êtres humains,(sous des influences démoniaques certes) comme nous, mais qui n’ont pas pris conscience de leurs orgueils qui est d’ailleurs l’épreuve la plus difficile et la plus répandue dans notre société actuelle.

Quand ACHAIAH est actif en nous, son influence nous guide vers l’instruction de ce qui est utile ; qui éclaire notre chemin et dissipe le désordre et la confusion ; la découverte à travers nos 5 sens pour retrouver le GOUT DE S’INSTRUIRE.

Pour faire une digression philosophique sur ce qui est utile et ce qui est inutile on prendra comme exemple cet univers tout entier qui est parfaitement articulé, et c’est ainsi qu’une pièce permet de comprendre la fonction de la suivante.

Cette instruction pièce par pièce, est une instruction que nous pouvons qualifier d’utile. Les enseignements ésotériques anciens ne permettaient pas cette articulation ; ils procédaient par flash successifs, illumination d’un espace déterminé, puis illumination d’un autre espace, et ainsi de suite.

C’était un enseignement désarticulé. Seulement ce qui est cohérent peut-être utile.

Dans toute construction, une pièce soutien la suivante, dans un processus sans fin.
Le Programme parle, après, de l’obtention de la gloire par l’exécution de travaux difficiles : Pourquoi un travail est difficile ? sans doute parce qu’on ne l’a jamais réalisé, ou rarement.

Les travaux faciles sont ceux qui sont répertoriés, ceux qui rentrent dans la routine, que l’on a systématisés, à force de les faire et de les répéter et qui, de ce fait, ne présentent plus aucune difficulté.

Tandis qu’un travail difficile est celui qui ouvre des nouveaux chemins qui explore ce qui n’a pas été exploré, celui qui touche quelque chose qui n’a pas été encore résolue. 

C’est comme mon projet d’Analyse Mentale qui utilise cette base de données avec les derniers logiciels d’éphémérides astrologiques dont certains sont gratuits autant pour les ordinateurs ou les smartphones, où grâce à la position des planètes et autres corps célestes vous pouvez déterminer l’influence des Anges, c’est réalisable mais pas encore systématiser, c’est pour cela que je suis encore en train de faire une réflexion approfondie avec un organisme de formation sur la faisabilité de mon projet pour septembre 2018.

Je vous recommande la lecture de « l’Astrologie pour les nuls » First Editions qui vous donneras de bonnes bases en Astrologie.

Il est un travail éminemment créateur, de là la gloire, cette exaltation émotionnelle et mentale, car le travail routinier ne produit aucune gloire.

Nous dirons donc que ACHAIAH suscite en nous un désir d’ouvrir des horizons nouveaux, de signaler des sentiers neufs à l’intelligence.

La découverte de procédés variés et utiles à l’Art et à l’Artisanat, n’est rien d’autre que la conséquence de la réalisation de ce travail nouveau et difficile. Au fur et à mesure que nous construisons le monde, nous engendrons de nouveau problèmes et nous apportons de nouvelles solutions.

Les forces au service de ACHAIAH nous confère la faculté de découvrir.

Dans ces jours et heures de régences, et même lors des transits planétaires comme c’est le cas pour la Lune aujourd’hui, ACHAIAH rend propice, en nous, la découverte de ce qui est utile à l’Art Majeur, celui d’installer la clarté là où l’obscurité régnait.

Le Démon SAMIEL est l’Ange de l’Abîme des Grands Dictateurs Politiques ;

Significations négatives :

Paresseux, négligent, ne veut rien entendre, ne comprend pas, n’étudie pas.

Echecs aux examens, au concours. On ne peut pas compter sur lui.

Il sera écarté des postes de commandement.

Echecs face à toutes situations nouvelles. 

Difficultés importantes dramatiques, dans toutes les activités.

Vision déformée des problèmes, lors de toute recréation.

Elaboration de dogmes, des doctrines, des systèmes de grande perversité.

SAMIEL est l’ennemi des lumières, il domine la négligence et la paresse, l’insouciance pour les études, dit le Programme.

De la patience active à la paresse il n’y a qu’un pas qui conduit à se désactiver intérieurement ; cesser d’être alerte et placer la mentalité en état de repos.

SAMIEL utilise la paresse comme arme de pénétration en nous.

Lorsque vous refusez la Patience qui vient d’en Haut, n’ayant pas su voir son aspect créatif et de découverte alors la paresse vient confirmer nos points de vue, en nous disant en quelque sorte :

« Tu as mille fois raison, mon, petit, de dire que la patience ne sert à rien !

Tu vois bien que patienter est ne rien faire et laisser passer le temps vainement, et attendre que le fruit tombe tout rôti… ».

Fruit qui ne tombera jamais d’ailleurs, ni de ton arbre ni d’ailleurs.

Cela vaut la peine d’approfondir la réflexion sur la différence entre se trouver en état de patience ou en état de paresse.

C’est évident que la paresse est une force qui vient de l’Abîme.

Si nos muscles se paralysent, si notre sensibilité s’engourdit, s’émousse, si notre tête ne réagit aux incitations autour de nous, c’est que nous sommes visités par SAMIEL.

L’antidote consiste toujours en utilisation à plein régime des pulsions d’ACHAIAH et de rechercher une activité d’attente (en ce qui me concerne, c’est la cuisine, le crochet, le dessin, le ménage : il y a toujours quelque chose à faire !)

Ou utiliser le repos pour régénérer son corps et son esprit en pratiquant par exemple la respiration consciente qui est la base de la méditation transcendantale ou avec le Yoga, les étirements font du bien.

Ne pas s’accrocher à ses pensées mais regardez-les passer comme les nuages au-dessus de votre tête.

SAMIEL est aussi l’ennemi des lumières :

« Qu’entendez-vous par là ? » : ne pas vouloir entendre, ne pas vouloir comprendre, parce que, peut-être, la compréhension vous ferait agir à l’encontre de vos « sacro-saintes » habitudes.

Beaucoup de personnes s’obstinent à ne pas vouloir voir les choses comme elles sont, à ne pas vouloir entendre les nouveaux concepts, les nouvelles sensibilités, les nouvelles situations que la vie engendre progressivement.

Toutes ces personnes souffrent de l’influence de SAMIEL.

Le non vouloir comprendre fait qu’ils soient mis à l’écart des postes de progrès, des postes avancés de l’aventure humaine.

L’insouciance vis-à-vis des études et la négligence, en général, sont les conséquences de leur inimitié avec la lumière.

L’épreuve sera vaincue par la prise de conscience ;
Aussi il est utile de réciter : Psaume 103, verset 8 :

« L’Eternel est clément et miséricordieux, tardif à la colère et plein de bienveillance. »

INVOCATION :

Ce que l’on peut obtenir d’ACHAIAH :

Découvrir le sens de la vie quand on a perdu confiance en tout. 

Sortir de la logique stérile qui réduit la vie à une pure mécanique.

Acquérir l’évidence intérieure d’une Vérité qui se situe au-delà de celle offerte par la simple observation des choses.

Patience et découverte des secrets de la nature.

Succès dans l’exécution de travaux difficiles.

Sens pratique et « armes » pour lutter contre le laisser-aller et la paresse.

« ACHAIAH : Si l’on m’a élu moi, pour le dur labeur de te découvrir dans la petitesse des choses, permets, Seigneur, que mon intelligence ne s’égare pas dans le labyrinthe des combinaisons multiples que présente ton œuvre matérielle.

Ne veuille pas que mon intellect se sépare de la source jaillissante d’éternelle lumière ; fais que je sache discerner ce qui est primordial, caché et déguisé dans les formes passagères.

Fais que le message que je dois laisser à mes frères soit une voie vers l’unité, de la sorte que, par mon travail patient, les hommes puissent apercevoir des lumières d’autres dimensions.

Que je n’étouffe pas, Seigneur, dans mes petites certitudes ; ne m’enferme pas dans des dogmes scientifiques.

Donne-moi l’audace de pousser mon intelligence toujours au-delà ; la hardiesse de ne m’identifier avec aucune vérité passagère, en confondant ma lumière avec Ta Lumière.

De ce point d’évolution ou Toi tu m’as placé, utilise, ACHAIAH, tout mes ressorts humains pour que l’Œuvre de la Création se poursuive avec Force et Vigueur. »

ACHAIAH exhorte :

« Parmi les petites choses tu trouveras ma Vérité.

La Nature est l’un de mes Livres Sacrés ; elle est un livre qui contient ma Loi sans tergiversations sans fausses interprétations.

Par ce livre n’est passé aucun ignorant traducteur pour y inverser les concepts.

Pèlerin charge sur ton dos le sac de la patience et va-t-en m’observer dans mon naturel élément.

Etudie-moi dans la fleur, dans l’arbre, dans le brin d’herbe et j’inspirerai ton intelligence pour que tu puisses trouver la réponse demandée par ta soif de Vérité.

N’essaie pas d’élaborer des théories, avant d’avoir été le témoin de mes processus naturel.

Observe, médite, et charge lentement, progressivement, le sac de ta patience, qui jamais ne doit se vider.

Tu ne diras plus « Maintenant je sais, maintenant je comprends » parce que la Vérité jour après jour elle se fait, et la connaissance apportée par cette Vérité est capable de tout modifier.

Chaque jour, Je suis distinct, divers, et tu veux me suivre, Pèlerin, tous les jours tu devras essayer de comprendre, ce que de nouveau chaque jour apporte.

Je t’invite, Pèlerin. Je t’attends là, dans l’arbre, dans la fleur, dans le brin d’herbe. »

Rosace Nom des AngesACHAIAH

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :