MAYA POÈTE DE LA RUE / VIVIANE SAMBÉAT ESTILLAC 1990 2011


Création du poème jL’ARGENT EST AU SERVICE DES GENS ET NOUS NE PAS ETRE ESCLAVE DE L’ARGENT
A l’époque je ne savais pas que les pédé tafioles gouines putes etc ça existait pour nous pourrir la vie !

uin 1991 squatt 4 rue de la Caravelle Jolimont Toulouse

Loueur de flute
j’étais fascinée par les plaines de NazcaL’EXIL CONTINUE A CASTELNAUDARYVIVIANE SAMBÉAT MAYA POÈTE DE LA RUE
SUITE DE L’ARTICLE
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :